Venise, cité flottante, reine de l’Adriatique

Située sur la mer Adriatique au nord est de l’Italie, la ville portuaire de Venise est un ensemble de 121 petites îles séparées par un réseau de canaux et reliées par 435 ponts. Elle est un centre culturel majeur entre le XIIIè et le XVIIIè siècle, berceau des peintres de l’École vénitienne (le Titien, Véronèse, le Tintoret). La ville porte à la fois les noms de « Cité des Doges », la « Sérénissime », la « Reine de l’Adriatique », la « Cité des Eaux », la « Cité des Masques », la « Cité des Ponts » ou encore la « Cité flottante »


La Basilique San Marco

Construite en 838, reconstruite après l’incendie du Palais ducal de 976, la basilique Saint Marc est la plus importante de Venise. Elle est une église à coupole, construite sur les modèles des édifices byzantins. Les mosaïques d’or, datées du XIIIe siècle, ont donné l’expression de « la basilique d’or ». Elles racontent toute l’histoire de la chrétienté. Certaines présentes sur la façade ont été conçues par le Tintoret et le Titien et ajoutées entre le XVIe et XVIIIe siècle. L’ensemble couvre une surface totale de 4240m2, ce qui en fait la plus grande mosaïque du monde.


Le Palais des Doges – ou Palais ducal

Escalier d’or du palais des doges

Le palais des doges, aussi appelé « Palais Ducal » a servi de résidence aux doges de Venise et de lieu institutionnel, du Moyen-Âge jusqu’à la chute de la République en 1797. La façade gothique du célèbre palais domine le Grand Canal. On accède à l’étage par ce superbe Escalier d’Or, à décoration de style classique, de stucs blancs et recouverts de feuilles d’or. Le projet architectural fut réalisé par Jacopo Sansonivo, qui exerçait en tant qu’architecte et sculpteur durant le XVe siècle, et son fils en acheva la décoration. Ensuite, le sculpteur Alessandro Vitoria réalisa la décoration en stucs et en or. Enfin, le peintre Giambattista Franco fut chargé de réaliser les fresques du plafond. Les motifs qui composent le plafond de cet accès somptueux cherchent à sublimer la puissance de Venise sur les mers, sa défense de la Crête et de Chypre, et les vertus nécessaires au doge pour bien gouverner. Deux colonnes aux inspirations antiques portent des sculptures de Tiziano Aspetti représentant « Hercule tuant l’Hydre » et « Atlas portant le monde » permettant ainsi de célébrer encore un peu plus la magnificence de l’entrée au palais.


Salle du Grand conseil du Palais des doges

Salle du grand conseil – Palais Ducal ou Palais des Doges, Venise.
Cette salle majestueuse est la plus vaste du Palais des Doges de Venise : longue de 53 mètres de long, large de 25 mètres, cela en fait l’une des plus grandes salles d’Europe. Chaque dimanche, au son des cloches de l’église Saint-Marc qui jouxte le palais, le Grand Conseil, magistrature la plus importante de l’état vénitien et organisme très ancien, se réunissait là autour du Doge, qui était assis au milieu de l’estrade.
Après un incendie survenu en 1577, la salle fut détruite. Les restaurations qui furent mises en oeuvre ont malgré tout conservé l’aspect d’origine, et de jeunes artistes comme Véronèse, Tintoret, Palme le Jeune furent impliqués dans la nouvelle décoration picturale de la salle. Elle est depuis composée de douze tableaux latéraux qui rappellent les actes de valeur ou les épisodes de guerre de la cité.
Une frise comportant 70 portraits des premiers doges de Venise réalisés par Tintoret et son fils Domenico est visible sous le plafond. Derrière le trône, sur le mur entier, on peut admirer la plus grande toile au monde : le Paradis, réalisée par le Tintoret entre 1588 et 1592, pour remplacer la fresque de Guariento qui fut détruite par l’incendie.


Le paradis, Jacopo Robuste, dit Le Tintoret (Venise 1518-1594)
Huile sur Toile

La toile fut réalisée en plusieurs parties. Son fils, Domenico, en réalisa une grande partie et en profita pour s’éloigner des projets initiaux de son père.
La composition toute entière compte environ 500 personnages. Il s’agit de la plus grande toile du monde.


Le pont des soupirs

On connaît le pont des soupirs à Venise pour son image romantique ; traditionnellement, les amoureux s’embrassent lorsqu’ils passent en dessous en gondole sur le Rio de Palazzo o de Canonica .
Or, la raison pour laquelle le seul passage possible est à l’intérieur n’est pas autant gorgée de sentimentalisme : le pont des soupirs, autrement Ponte di Suspiri, est en réalité depuis 1602 un passage reliant les cellules d’interrogatoire du palais des doges avec les prisons. Ce nom mélancolique lui fut donné en référence aux prisonniers qui soupiraient en passant dans ce pont, jetant un dernier regard sur la ville avant de perdre leur liberté.

On peut lire quelques fois que cette vision romantique finalement erronée viendrait d’un poème écrit par Lord Byron, qui s’était ému à la vue de ce pont, dont voici un extrait :
« Je me tenais à Venise sur le pont des Soupirs
Un palais d’un côté, une prison de l’autre
Je vis sortant de la vague sa structure s’élever
Semblant venir d’un coup de baguette de l’enchanteur ». 
Ce pont aux airs de sarcophage est entièrement fermé, et pour cause : ainsi, non seulement les plaintes des prisonniers étaient couvertes par les murs, mais cela les empêchait également de sauter dans le canal afin d’échapper à leur peine. En 1755, le pont fut traversé par le célèbre Casanova, accusé d’espionnage, qui séjourna dans la prison durant environ six années, avant de s’échapper grâce à un trou élaboré dans le plafond de sa cellule avec l’aide d’un de ses amis, le Père Balbi.

De style baroque, le pont fut conçu en marbre et pierre d’Istrie blanche par l’architecte Antonio da Ponte, connu pour avoir également conçu le Pont du Rialto. A l’extérieur, on peut observer un bas relief représentant la justice ainsi que le blason du Doge Marino.


Vues de gondole


Cadrages serrés vénitiens


Île de Murano


Quelques oeuvres de la Biennale de Venise 2019

Sahand Hesamiyan
forough, 2016
Stainless steel, gold leaf, electrostatic coaling
Each of two parts : 290x248x248 cm
Courtesy the artist


Philippe shangti
Il est temps que la nature reprenne ses droits 
Resin sculpture
Original edition of 7ex
60 cm


Philippe shangti
Exposed can
Resin sculpture
Original edition of 7ex
90cm


Pour finir : un goûter au Caffè Florian sur la place Saint Marc

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.