Exposition L'Urbain, Commissariat Gaya Goldcymer & Jonathan Taieb, Galerie épisodique, 2017

Le maître des flux

On entre dans le travail d’Elliott Causse comme on plonge dans le courant des flots, pour se retrouver en totale immersion dans un mouvement cosmique. Mais on y plonge aussi comme dans une mécanique, dans un dispositif urbain rythmé par les néons et les feux, les piétons, les flâneurs et les bruits de la ville.

Donc, d’abord : le mouvement.
Le mouvement et l’énergie. Mais aussi la lumière et la couleur, à moins que cela ne soit la couleur et la lumière. Autant d’éléments d’égale importance, synchrones, essentiels et intensément présents dans les installations, les peintures, les tableaux-reliefs interactifs et les vidéos de l’artiste.

En récepteur actif,
Causse accueille les pulsations de la ville et des villes et se jouant des limites, il ouvre plusieurs champs des possibles. Ainsi dans son travail en forme de parcours, il traverse des territoires urbains et connecte des pratiques, des matériaux, des idées que la pensée dominante rejette. Ou ignore. Alors que lui, met en écho et en lien toutes sortes d’éléments d’apparence hétérodoxe, se refusant à en exclure certains pour plaire à la doxa, à l’esprit du moment ou à l’auto-centrisme de pans entiers de l’art contemporain.

Toujours en alerte
et en curiosité permanente, il refuse de s’interdire d’expérimenter et de goûter les saveurs du monde et des mondes qu’il vit comme un formidable terrain de jeux. Terrain de jeux où il se branche sur les circuits technologiques et les courants naturels, rend visibles des contrastes chromatiques et fait émerger des énergies, des mouvements, des ondes de formes et de pensées.

C’est ainsi qu’arpenteur inlassable
de l’espace et du temps, Elliott Causse joue et se joue des durées et des lieux. Méthodique et pourtant spontané, il se laisse porter et guider par les moments, les rencontres, les sensations, les pensées autant qu’il les porte et les guide.

Rigoureux et sensible, il met en marche et en travail des dimensions temporelles divergentes, il relie des espaces parallèles pour en montrer la synchronie et en faire émerger la similitude.
Flux visibles et invisibles, naturels et urbains, matériels et spirituels, techniques et humains, disparates : ils sont un. Mais pourtant multiples.

Ainsi, persistant
à creuser son propre sillon, il passe des installations totales avec écrans et projecteurs aux marquages noirs et blancs des parois et des murs, il passe des bains de couleurs et de lumières diffractées ou immergeantes – bleu, violet, blanc- à un phare lumineux installé dans l’espace, ou encore des entrelacs de lignes et de tracés rythmiques aux systèmes informatiques. Ou aux jeux vidéos, à leurs réseaux, à leurs combinatoires et à leurs systèmes qui fonctionnent comme ceux d’une ville.

Comme le travail
d’Elliott Causse qui, prenant à bras le corps toutes les facettes mentales et techniques de l’art, le pose comme production globale de pensée et de sensibilité.

C’est pourquoi, en utilisant les énergies comme matériaux de fabrication, Causse connecte toutes les modalités du flux dont celui de la rencontre. Dans sa démarche créative, misant autant sur l’individuel que sur le collectif, il privilégie le travail avec les autres : artistes, artisans, techniciens, critiques, scénographes, musiciens… Et affirme fortement son désir de produire en collectif en disant qu’il peut exister des équipes d’artistes au même titre qu’il y a des équipes de chercheurs.

C’est clairement par ces échanges, des circulations, ces collaborations que l’artiste affirme sa manière d’être au monde, d’être en lien et en échange avec ses semblables : et d’être artiste.

Gaya Goldcymer
Août 2017

Exposition L'Urbain, Commissariat Gaya Goldcymer & Jonathan Taieb, Galerie épisodique, 2017
Exposition L’Urbain, Commissariat Gaya Goldcymer & Jonathan Taieb, Galerie épisodique, 2017
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s