Cocteau et Dali chez Elsa Schiaparelli

 

Figure marquante de la mode des années folles, Elsa Schiaparelli se caractérise par un style exubérant, où se mêlent tantôt art traditionnel, tantôt avant-gardisme, et qui s’est fortement nourri de la personnalité d’artistes proches de la créatrice. Ainsi, de 1937 à 1938, plusieurs pièces sont réalisées avec la collaboration de Salvador Dali et de Jean Cocteau.

Née en Italie dans une famille aristocratique, elle échoue dans le monde de la mode par nécessité, après l’échec de son mariage qui la jette dans une situation financière délicate. Contrainte de subvenir à ses besoins et à ceux de sa fille, cette femme au caractère indépendant ouvre un modeste commerce dans lequel se vendent bonnets tricotés et sweaters en mail décorés de dessins en trompe-l’oeil. Avec le succès, elle va progressivement étendre sa garde-robe afin d’y intégrer tenues de sport, habits de tous les jours et robes du soir. Tirant son inspiration de thèmes insolites – monde du cirque, commedia dell’arte, monde antique -, ses créations séduisent bientôt une clientèle composée d’artistes et de privilégiés à la recherche d’extravagances.

Après la seconde guerre mondiale, Schiaparelli quitte les Etats-Unis où elle avait émigré et rentre en France. Si sa maison est réouverte, elle ne parvient pourtant pas à renouer avec ses succès d’antan, supplantée par de nouveaux créateurs tel Christian Dior, et ferme boutique en 1954. Cet échec qui a marqué la fin de sa carrière s’efface toutefois devant l’apport considérable de cette femme talentueuse à qui ont doit notamment l’introduction des défilés à thèmes ou l’usage des lunettes griffées. Mais l’élément qui reste le plus connu, et qui symbolise tout l’esprit de cette maison, est le fameux rose « Shocking », une couleur tape-à-l’oeil qui faisait dire rageusement à Chanel, sa grande rivale, « un rose qui fait mal aux dents ».

La marque a été rachetée en 2006 par un entrepreneur italien qui entend lui redonner vie. Réouverte en 2012, dans ce même hôtel situé au 21 place Vendôme qu’elle occupait il y a 60 ans, la maison Schiaparelli a été placée sous la direction de Marco Zanini. En charge des collections Haute Couture et prêt-à-couture, il y a tout à parier que ce jeune créateur, qui s’est déjà illustré, saura redonner toute sa superbe à cette maison mythique.

Pour en savoir plus sur la maison Schiaparelli découvrez son site :
http://www.schiaparelli.com/fr/home

Publicités