Antoine VIDAL "Mahomet, Jésus et les autres..." Sculpture bronze photo ©Muriel Rouget

Antoine Vidal, Aléas d’un esprit inventif

Antoine Vidal c’est la figure du renouveau, l’art par changement. Né à Paris au début des années soixante­-dix, c’est très jeune qu’il éduque son art. Ce besoin de matérialiser le monde pour le faire redécouvrir sont les prémices de son intention. Le but étant de rendre compte de l’humanité par un regard nouveau.

Cet œil neuf, Antoine l’a acquis de ses expériences. Compositeur et producteur de musique durant de nombreuses années, c’est en 2014 que la sculpture s’impose à lui. Dans un marasme singulier, l’artiste saisit ce moyen d’expression comme échappatoire et trouve une vigueur nostalgique à se replonger dans des créations abandonnées trop jeune. Du fond de son appartement, Antoine s’est laissé guider par l’envie de se retrouver et le besoin concret d’édifier une part de lui par la sculpture.

Une évidence pour l’artiste, comme l’on se plairait à l’imaginer. Il maîtrise l’univers bancal de la perception ; son regard singulier sait capter chaque image invisible, et animé par un esprit confiant, il sait les partager. Ses pièces, toutes en verticalité et sculptées de toutes leurs faces, promettent une rencontre ; une danse chorégraphiée par le besoin qui sous­-tend l’artiste à partager sa nécessité.

« Mes mains savent tellement de choses que j’ignore » : par ces mots, Antoine laisse entrevoir le travail pur d’un artiste guidé par le seul besoin de créer sans adjoindre interprétations et prépensées. C’est au spectateur de révéler la force de chaque pièce et de prendre le contrepied sur ce que la sculpture impose.

Les lignes tendues, aiguisées, des oeuvres sculptées dans le bloc, appellent à la sensualité et à la liberté. Par leur mouvement, les sculptures dictent toutes actions physiques autour d’elles. Comme si l’art devenait non plus perceptif mais instinctif, privant créateur et spectateur de leur volonté : engager l’autre à apporter son mythe à celui de l’art.

Épaulé par la fonderie d’art Rosini à Paris, Antoine aime mêler art et artisanat dans ses pièces. Sans cesse renouvelés, les desseins de l’artiste laissent entrevoir un futur riche et audacieux où pourront se concilier connaissances et inventions. Antoine veut pouvoir varier les formes et matériaux pour concevoir des créations plus impressionnantes et singulières.

Publicités